24 septembre 2016

Orientation de la revue

En 2016, l’évolution des travaux présentés dans la littérature internationale et de l’offre de revues d’un côté, et les débats épistémologico-cliniques et sociétaux autour du statut et de la place de la perspective psychanalytique de l’autre, nous ont paru exiger d’approfondir la signification même du terme « Recherches » dans le champ de la psychanalyse.
Certes, l’hypothèse freudienne de l’inconscient réforme le sens même de la notion de recherche au prisme du concept de désir – la trouvaille est toujours aussi retrouvaille. Mais la multiplication des méthodologies de recherche (ne serait-ce qu’en recherche qualitative) interroge en retour les différents types de mobilisation possibles de la perspective analytique et leurs méthodes spécifiques – depuis la restitution et l’élaboration d’un cas à la présentation d’une enquête qualitative, en passant par l’investigation conceptuelle ou épistémologique, ou la présentation de résultats d’un protocole de recherche empirique susceptibles d’une interprétation psychanalytique. C’est là un effet de l’approfondissement de l’interdisciplinarité analytique, c’est-à-dire des interactions de la psychanalyse avec les disciplines affines, et un fait de la recherche en psychanalyse en sa configuration contemporaine. La nouvelle formule de la revue fait donc droit à cette pluralité de méthodologies dans les articles qu’elle accueille, afin de pouvoir en retour valoriser la pertinence de l’hypothèse de l’inconscient auprès d’un lectorat plus large et plus épistémologiquement différencié.
D’autre part, nous soutenons résolument le pluralisme quant au type de paradigmes psychanalytiques utilisés dans les articles qui peuvent être soumis.

Nous souhaitons, par ce positionnement et cette nouvelle formule, offrir avec Research in Psychoanalysis un forum d’échange qui valorise à l’international cette entente de la notion de recherche au moyen de travaux provenant de toutes les origines géographiques, tout en la valorisant auprès du public francophone (puisque tous les articles seront traduits en français).
La revue accueille donc (liste non exhaustive) :
– des articles de forme classique (mobilisant des méthodologies diverses, cf. supra), qui seront soit intégrés dans des dossiers, soit dans des Varia, soit dans différentes sections thématiques: psychanalyse et médecine, psychanalyse et politique, etc. – parmi lesquelles des contributions invitées ;
– des échanges entre auteurs, ou articles de points de vue croisés ou opposés ;
– des revues de la littérature ;
– des « lettres » qui présenteront les enjeux épistémologico-cliniques de la psychanalyse dans une zone géographique spécifique.